Notre présence au Mexique

Des laboratoires de recherche internationaux

En 2020, 3 International Research Laboratories (IRL, ex-UMI) sont implantés au Mexique. Ces laboratoires de recherche internationaux accueillent des activités de recherche menées en commun par des chercheurs français et mexicains, autour d’axes scientifiques partagés. Dans un lieu identifié, ils structurent les présences durables de chercheurs d’un nombre limité d’institutions françaises (un seul pays étranger partenaire).

Réparties sur l’ensemble du territoire mexicain, ces structures sont dédiées à différents domaines d’étude:

  • Lafmia, Laboratoire Franco-Mexicain d’Informatique et d’Automatique

Le Laboratoire Franco Mexicain d’Informatique et d’Automatique – LAFMIA a été créé en 2008 suite à la fusion de deux laboratoires Internationaux Associés (LIA), le LAFMAA (Automatique) et le LAFMI (Informatique).

Sous la tutelle de l’Institut des sciences de l’information et de leurs interactions du CNRS, ainsi que du Centre de Recherche et d’Etudes Avancées de l’Institut Polytechnique National (CINVESTAV) et du Conseil National pour la Science et la Technologie (CONACYT) mexicains, le laboratoire mène des recherches centrées sur l’informatique et l’automatique, et plus particulièrement sur la robotique. En particulier, le LAFMIA travaille sur les drones et les sous-marins miniatures, mais également les exosquelettes permettant d’augmenter la force d’un membre ou de combler une déficience motrice d’une personne.

Sous la direction de Rogelio Lozano, le LAFMIA est installé au sein du CINVESTAV à Mexico et dispose également de locaux au sein de l’Université de las Americas à Puebla.

  • LaSol, Laboratoire Solomon Lefschetz

Créé en 2017, le « Laboratoire Solomon Lefschetz – LaSoL » est le fruit d’une collaboration de longue date entre le CNRS, l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM) et le Consejo Nacional de Ciencia y Tecnología de México (CONACYT). De fait, il tire son origine du Laboratoire international associé (LIA) Laisla initié en 2009 qui était rattaché en France à l’Institut de Mathématiques de Marseille, et au Mexique, à l’Unité de Cuernavaca de l’Institut de Mathématiques de l’UNAM. Les projets de recherche développés dans ce cadre avaient permis d’impliquer des mathématiciens de 17 établissements français et de l’ensemble des principaux centres de recherche du Mexique. 

Sous la tutelle de l’Institut de mathématiques (INSMI), l’IRL est dirigé par José Antonio Seade Kuri depuis Cuernavaca.

  • Umifre Cemca, Centre français d’études méxicaines et centraméricaines

Le Cemca est une UMIFRE sous co-tutelle du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères et du CNRS (INSHS). Créée en 1986, elle est un centre de référence en sciences humaines et sociales, avec un siège à Mexico et une antenne à Ciudad de Guatemala. Lieu d’accueil de chercheurs et enseignants chercheurs français, le centre développe les thématiques telles que : migrations en Amérique centrale, enjeux de la consommation dans les métropoles, stress hydrique en Amérique centrale, phénomène de violence au Mexique, archéologie. Depuis septembre 2018, l’UMIFRE est dirigée par le géographe Bernard Tallet.

Des projets de recherche internationaux

A ces structures de coopération pérenne s’ajoutent 2 International Research Projects (IRP, anciennement LIA) établis entre un ou plusieurs laboratoires du CNRS et des laboratoires mexicains. Ces projets de recherche collaborative viennent consolider des collaborations déjà établies à travers des échanges scientifiques de courte ou moyenne durées. Ce sont des outils importants en faveur des échanges scientifiques: ils ont pour objet l’organisation de réunions de travail ou de séminaires, le développement d’activités de recherche communes y compris des recherches de terrain, et l’encadrement d’étudiants. 

Le plus ancien est le LMCC ou Laboratoire de Chimie Moléculaire avec applications dans les Matériaux et la Catalyse. Créé en 2013, il a formalisé les relations entre divers laboratoires mexicains et l’Institut de Chimie de Toulouse (ICT – FR CNRS 2599). Il rassemble 15 chercheurs toulousains et 15 chercheurs mexicains à Mexico, Cuernavaca, et Léon. Il est soutenu d’une part par le CNRS et l’Université Paul Sabatier (UPS) de Toulouse pour sa partie française et d’autre part par le Consejo Nacional de Ciencia y Tecnologia de México (CONACyT) et par un consortium d’universités mexicaines, pour sa partie mexicaine. Le laboratoire est co-dirigé par Pascal Lacroix (LCC-CNRS) et Norberto Farfán (Faculté de Chimie de l’UNAM). Les activités de recherche fondamentale se concentrent sur la conception et la caractérisation de molécules ou d’édifices polyatomiques originaux, souvent aux interfaces de la chimie de coordination et de l’hétérochimie avec les matériaux ou la biologie.

Le second IRP rassemble depuis 2018 le CNRS, le CNES et Aix-Marseille Université, avec l’UNAM pour le projet intitulé ERIDANUS (ExploRIng the Deep And traNsient UniverSe). Les activités de recherche en astronomie y sont dirigées par Stéphane Basa côté français et William Lee côté mexicain. Le projet vise à approfondir la collaboration sur des questions scientifiques majeures, notamment le développement d’un télescope robotique appelé COLIBRI, spécialement conçu pour l’étude du ciel profond et des phénomènes célestes passagers.