La recherche scientifique au Canada

SOMMAIRE DE JUIN 2021

Actions structurantes

  • Galactinnov: creation of an international research network for high-quality and sustainable dairy production
  • Signature du Projet de recherche international franco-canadien « Forêts froides »

Canada articles

  • Ouverture de l’AAP Samuel de Champlain 2022-2023
  • Les Fonds de recherche du Québec (FRQ) rejoignent le consortium cOalition Sc
  • Canada: doors open to Horizon Europe association

Galactinnov: creation of an international research network for high-quality and sustainable dairy production

The GALACTINNOV International Research Network (Réseau de recherche à l’international or 2RI) agreement was signed on Friday 7 May, during an online meeting hosted by Marie-Josée Hébert, Vice-Rector for Research, Discovery, Creation and Innovation at the University of Montreal, and Philippe Mauguin, Chair and CEO of INRAE.

The launch event was attended by representatives and scientists from the eight partners of the Franco-Canadian network: INRAE, Institut Agro, the National Veterinary School of Toulouse (ENVT), the University of Tours in France, and the University of Montreal, Université Laval, the University of Sherbrooke and McGill University in Quebec, Canada. Their common objective is to structure their collaboration based on high-quality dairy production while respecting the environment as well as animal health and welfare.

The GALACTINNOV network helps shape a fruitful collaboration between ten research units under the supervision of French partner institutions, as well as four Quebec universities, grouped together in the « Op+lait » consortium.

Scientific priorities and shared activities

The common objective of the network is to reflect the scientific priorities of all the partners as well as of the Fonds de Recherche du Québec – Nature et Technologies.

GALACTINNOV network activities will focus on the quality of milk and dairy products, the health and welfare of dairy cows, breeding practices and microbiota associated with milk and dairy products. The GALACTINNOV network aims to:

•              share knowledge, expertise and training

•              organise symposia

                develop mobility and exchanges between laboratories,

•              implement common communication tools.

Systemic and multidisciplinary approaches

The approaches developed within the network are consistent with the systemic and multidisciplinary approaches of French institutions. At INRAE, this network involves several scientific divisions in the fields of animal breeding, microbiology, social sciences, food quality, and animal genetics and health. Moreover, the multidisciplinary approaches at work in this network dynamic are in line with the scientific objectives of certain INRAE Metaprogrammes, which are scientific coordination and programming mechanisms that require systemic and interdisciplinary approaches. Three metaprogrammes can be cited as examples: Farm animal health and welfare, Holobionts and microbial flux within agrifood systems, and Scaling-up organic agriculture.

The theme of the network is also in line with ENVT major research areas, which focus on livestock farming which is healthy, respectful of the environment and of animal and human health.

In the case of AgroCampus Ouest, as an internal school of the Institut Agro, the issues of sustainable dairy production and high-quality processed products covered by the Galactinnov network project correspond to both the scientific and innovation priorities shared with socio-economic partners (e.g. as part of the Bba MILK VALLEY consortium) of the institution, located in the heart of France’s leading agrifood production area.

For the University of Tours, this project is fully consistent with the strong partnership developed with INRAE around three joint research units that bring together over 450 people for research on infectiology, physiology and the development of sustainable breeding systems. Galactinnov is at the intersection of these three research fields and part an integrated study of the determinants and methods for improving milk quality.

In the long term, the GALACTINNOV network will increase the scope and visibility of the research carried out within the partner institutions and develop new international collaborations by stimulating multidisciplinary approaches.

Pour en savoir plus : https://tinyurl.com/dk875wk2


Signature du Projet de recherche international franco-canadien « Forêts froides »

Il s’agit d’une collaboration fructueuse et structurée existant depuis dix ans entre le Canada et la France dans le domaine de l’écologie forestière et les paléoenvironnements des forêts froides, sous la direction de M. Yves Bergeron, professeur à l’Institut de recherche sur les forêts de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), et M. Adam Ali, professeur de l’Université de Montpellier à l’Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier. Le principal objectif de ce projet est de caractériser, de reconstituer et de modéliser les principaux processus écologiques gouvernants ces écosystèmes afin de proposer des stratégies d’adaptation, de régulation, de gestion et de conservation en réponse aux changements globaux (climatiques et sociétaux). Des chercheurs du laboratoire Chrono-environnement sont également impliqués dans le Projet.

Ainsi, cet IRP, impliquant près d’une vingtaine de chercheurs et enseignants-chercheurs, est en ligne avec le défi sociétal « changement climatique » du Contrat d’objectifs et de performance du CNRS avec l’Etat. De nature interdisciplinaire, leurs travaux de recherche allieront des concepts et des approches en lien avec l’écologie, la paléoécologie, la paléoclimatologie, la dendrochronologie, la génétique ainsi que la modélisation. Ils s’appuient également sur un réseau de recherche international (IRN) élargi à la Suède, la Norvège, la Russie et la Chine, sur la même thématique.

La cérémonie virtuelle du 9 juin a réuni Antoine Petit, PDG du CNRS, Philippe Augé, président de l’Université de Montpellier, Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté, ainsi que Vincent Rousson, recteur de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) au Canada. Par sa présence, le consul général de France au Québec, M. Frédéric Sanchez, a apporté le soutien du poste diplomatique, très engagé dans la coopération France – Québec.

En savoir plus : https://tinyurl.com/4wyupmm6


Ouverture de l’AAP Samuel de Champlain 2022-2023

La Commission permanente de coopération franco-québécoise (CPCFQ), principale instance de coordination des échanges entre les gouvernements québécois et français, met en œuvre une programmation biennale d’activités franco québécoises de coopération, en fonction des thèmes cibles (éducation, économie, culture, etc.) définis comme prioritaires par les gouvernements français et québécois. La recherche, la science et la technologie constituent les volets privilégiés de la coopération franco-québécoise soutenue par la CPCFQ, et elle finance dans ce cadre le programme Samuel-De Champlain, comprenant deux volets : un volet « formation » et un volet « recherche », ouverts à toutes thématiques, tout en spécifiant, pour une partie de l’appel à projets, des thématiques prioritaires en lien avec les priorités des gouvernements québécois et français.

Objectifs du programme :

  • Faire émerger des partenariats interuniversitaires stratégiques entre la France et le Québec autour de pôles d’excellence en formation ou en recherche ;
  • Soutenir l’amorçage de collaborations d’équipes à haut potentiel, tant en France qu’au Québec ;
  • Soutenir des projets novateurs qui ont un effet structurant et qui présentent des perspectives intéressantes à long terme ;

Pour le volet « recherche », les doctorants et post-doctorants souhaitant effectuer un stage de recherche peuvent candidater, jusqu’au 14 septembre 2021, à 16h (heure Québec).

En savoir plus : https://tinyurl.com/ystvpzun


Les Fonds de recherche du Québec (FRQ) rejoignent le consortium cOalition Sc

Dans un communiqué du 1er juin 2021, Rémi Quirion, Scientifique en chef du Québec, a annoncé que les FRQ s’associent au consortium cOAlition Sc, initiative lancée fin 2018 par un groupe d’organisations de recherche soutenu par le Conseil Européen de la Recherche et la Commission Européenne, afin de promouvoir la Science Ouverte pour l’ensemble des publications académiques en intensifiant la transition vers le libre accès à partir de 2021. Les FRQ s’associent ainsi à plusieurs organismes subventionnaires à travers le monde qui participent à accélérer le déploiement du libre accès. En effet, les organismes adhérant exigent que les articles scientifiques découlant de leur financement respectent les principes de la Science Ouverte.

En savoir plus : https://tinyurl.com/x8wnh829