L’International Research Program (IRP) CoopNet réunit autour des questions biologiques, le CNRS, l’INRA, Montpellier SupAgro et l’Université de Montpellier, du côté français ; et la New York University. Mené par la Pr Gloria Coruzzi et le Dr Gabriel Krouk, le laboratoire mène des activités de modélisation et manipulation prédictive des réseaux de régulation qui affectent l’absorption et l’assimilation de l’azote par les plantes. De telles avancées auraient des effets positifs sur l’environnement et la santé humaine en réduisant la consommation d’énergie, limitant la contamination des eaux souterraines par le NO3 et améliorant le rendement des semences.

En 2019, 2 évènements marquants ont impliqué le IRP « CoopNet – Franco-American Cooperation for understanding and modeling transcription factor Network interactions » dirigé par Gabriel Krouk.

Le premier concerne une publication importante dans la revue Nature Communications, présentant un des aboutissements du travail de l’IRP qui, comme son nom l’indique, avait pour but de mettre en évidence la coopération entre les facteurs de transcription de plantes.

En savoir plus sur la publication Nature

Crédits: NAS

Le second évènement, est l’élection de Gloria Coruzzi, porteuse du projet CoopNet du côté étasunien à l’Académie des Sciences américaine (NAS). L’institution a ainsi récompensé la carrière de cette biologiste spécialiste des végétaux, aujourd’hui professeure à la New York University. Elle est reconnue pour le développement de méthodes expérimentales et computationnelles visant à prédire les réseaux de régulation des gênes qui contrôlent l’efficience de l’utilisation de l’azote par les végétaux.

En savoir plus sur Gloria Coruzzi