En évoquant la « fragilisation par gallium liquide des brasures à base d’étain pour la reprise de puces microélectroniques à interconnexions à pas fins », Elodie Nguena, doctorante au Département de Génie électrique et de Génie informatique de l’Université de Sherbrooke et membre d’IRL LN2, a remporté la finale nationale canadienne de Ma Thèse en 180 secondes. Elle représentera donc le Canada à la finale internationale, qui aura lieu à Dakar le 26 septembre prochain.

En savoir plus sur le Prix d’Elodie Nguena